•  Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Lorsque j'ouvris les yeux, je ne vis tout d'abord rien. J'avais la vue complètement troublée. Je ne reconnaissais plus rien autour de moi. Que s'est-il passé ? Je me souviens être entrain de marcher dans un parc pour retrouver Steve et Pierre est apparu... Et après... Après... je fonds en larmes à l'évocation de ce qui s'est passé ensuite. Mais qui peut faire une chose aussi horrible?

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Je suis la maintenant Thomas, ça va aller, je ne te laisserai plus seul...

     

    Mais qui est cette personne ? Je tourne la tête vers lui mais je vois toujours aussi trouble. Petit à petit je retrouve l'usage de mes yeux. David est penché sur moi et me tient la main.

     

    -David ? Où suis-je ?

     -Tu es à l'hôpital...

     -C'est toi qui m'y as amené ?

     -Oui, je passais par là et je t'ai vu, par terre, sans connaissance... Que s'est-il passé ?

     -Je ne sais plus... Je suis là depuis longtemps ?

     -Trois jours... Trois longs jours pendant lesquels je me suis fait un sang d'encre !

    -Et Steve ? Il faut que je lui parle...

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Tu n'as plus à penser à lui... Je suis là moi et je te promets de bien prendre soin de toi.

     

    Je me recouchais, épuisé. Que devait-il penser de moi ? J'avais vraiment envie de lui parler mais maintenant il doit me détester... Il faut que je lui explique les raisons qui m'ont empêché de me rendre à son rendez-vous... Mais pour lui dire quoi exactement ? Jamais il me croira... C'est son meilleur ami après tout...

     

    -Je vois que tu es fatigué. Je vais te laisser mais reviendrai te voir dans la journée.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    J’acquiesçais de la tête puis refermais les yeux. Je refusais de porter plainte alors les médecins ne pouvaient pas me garder. Il me laissèrent partir.

     

    J'avais peur de rester seul car je savais ce dont Pierre était capable... Il fallait donc que j'oublie Steve mais mon cœur refusait de le faire. J'ai besoin de le voir... Braver l'interdit en forçant le destin ? Ou écouter la sagesse et oublier l'amour de ma vie ? Je ne sais vraiment pas quelle décision prendre...

     

    Je décidais de ne pas retourner au lycée, pour le moment, et de travailler de chez moi. J'étais entrain d'étudier lorsque la sonnette de la porte sonna avec insistance : c'était Aya qui venait aux nouvelles.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Trois jours sans nouvelles ! Tu ne réponds ni à mes textos ni à mes appels ! Je vais devenir folle ! Si...

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Elle s'arrêta nette lorsqu'elle vit mon visage encore tuméfié des coups de Pierre.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Mais qu'est-ce que tu as fait ?

     -Oh ça ? Je suis tombé...

     -Tombé sur un poing en furie oui... Hé oh, c'est moi Aya... Tu es au courant que tu ne peux rien me cacher ?

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Je fondis en larme en m'écroulant sur le sol. Aya vint me prendre dans ses bras et me serra jusqu'à ce que j’arrête de hoqueter.

     

    -Vas-tu finir par me parler maintenant ?

     -Si je le fais, je ne sais pas ce qui pourrait arriver.

     -Ne dis pas de bêtises. On est plus fort à deux...

     

    Je soupirais en la regardant. Elle n'avait pas tord et comment saurait-il que je lui en ai parlé ?

     

    -Steve m'a donné rendez-vous et alors que je m'y rendais, Pierre m'attendait. Il m'a avoué être amoureux de Steve et ne pas supporter l'idée que je me rapproche de lui. Il m'a demandé de ne pas aller voir Steve et comme je refusais, il m'a...

     

    Ma voix s'étouffait mais Aya comprit tout de même ce que je ne disais pas. Je la voyais fulminer.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Si jamais je le croise il va...

     -Rien du tout. Il a menacé de s'en prendre à tous les gens que j'aime et après ce qu'il vient de me faire, j'ai tendance à le croire.

     -Tu ne vas tout de même pas le laisser s'en tirer comme ça ?

     -Il le faut bien... Je refuse qu'il s'en prenne à toi... Et puis David n'est pas si mal que ça après tout...

     -Pourquoi David si c'est Steve que tu aimes ?

     -Ne fais pas celle qui ne comprends rien s'il te plaît.

     -Et toi vas le dénoncer aux flics. Tu ne peux pas le laisser s'en tirer après ce qu'il t'a fait. Vas au moins voir Steve !

     

    Je me levais excédé par sa réaction. Pourquoi ne voulait-elle pas comprendre que je ne pouvais pas faire ce qu'elle me disait ? Qu'il faut que je la protège contre ce malade ? Maintenant que je sais de quoi il est capable... Du pire...

     

    -Tu vas où ?

     -Ce n'est pas moi qui part, soupirais-je. Tu devrais t'en aller, j'ai besoin d'être seul...

     

    Aya n'insista pas et me laissa seul. Je ne le restais pas longtemps car David avait décidé de me tenir compagnie. Il arriva le lendemain alors que je ne m'y attendais pas.

     

    -Encore entrain de dormir ?

     -Oh mais que fais-tu là ? Comment es-tu entré ?

     -Par la porte ! Elle n'était pas fermée. D'ailleurs tu devrais y prendre garde, ça peut être dangereux.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Je le regardais un instant. Il était vraiment charmant et je devrais peut être lui laisser une chance... Mais après ce que Pierre m'avait fait, je ne me voyais pas me lancer dans une nouvelle relation. Rien que l'idée d'embrasser quelqu'un me faisait peur... Mais David n'était pas d'accord et m'embrassa soudain. Surpris je le repoussais.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Qu'est-ce tu fais ?

     -Tu étais moins farouche lorsque tu m'as embrassé...

     -Je suis désolé, mais j'ai fait ça sur le coup sans réfléchir...

    -Et si je te disais que j'ai envie de toi la maintenant ?

     

    Il commença à me caresser et à vouloir enlever mon caleçon. J'étais terrorisé et tentais de le repousser.

     

    -S'il te plaît, je ne veux pas...

     -Je ne te plais pas, c'est ça ?

     -Mais non, je...

     -Tu préfère cet Hétéro qui n'en a que faire de toi ?

     -Je...

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Comme je ne disais plus rien, David décida de partir. Je n'ai même pas essayé de le retenir. J'étais complètement perdu. Mais je décidais qu'il était temps de retourner en cours.

     J'arrivais tôt ce matin là pour ne croiser personne. Je m'installais à ma place lorsque Steve entra suivi par Pierre. Je baissais les yeux immédiatement.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Tu es là ? Où étais-tu ces derniers jours ?

     

     Sa voix était calme voire même douce. Je n'y discernais aucune menace. Je me sentais tellement apaisé et me disais que j'avais envie qu'il me prenne dans ses bras...

     

    -Tu n'es pas venu au rendez-vous... On peut se voir maintenant ?

     -On a cours Steve, tu...

     -Pierre, je suis assez grand pour savoir quand et si je peux quitter un cours.

     

    Je levais les yeux sur Pierre qui me lança un regard noir qui disait de faire attention à ce que je faisais. Mais Steve ne m'en laissa pas le temps.

     

    -Viens s'il te plaît. Il faut qu'on parle.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Son regard n'acceptait aucun refus et il resta planté là à attendre. Je n'osais même plus regarder Pierre et me levais pour suivre Steve. Je me sentais tellement en sécurité avec lui... Je le suivais sans rien dire, les yeux rivés sur le sol. On arriva ainsi au parc de San Myshuno. Ce n'est qu'une fois sur le terrain de basket que Steve s'arrêta.

     

    -Tu veux jouer avec moi ?

     -Euh... Non merci, je préfère rester assis.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Steve resta silencieux un moment. Il faisait des paniers et je dois dire qu'il était vraiment très doué. C'est vraiment un homme parfait qui sait tout faire. Pourquoi faut-il qu'il soit hétéro ?

     

    -Qu'est-ce qui t'est arrivé ?

     -Comment ça ?

     -Tu as le visage tout tuméfié !

     -Oh rien d'important. Juste une divergence d'opinion avec un autre garçon.

     -Est-ce que c'est à cause de ça ?

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Je le regardais sans vraiment comprendre de quoi il parlait exactement. Il s'assit à côté de moi.

     

    -A cause de quoi ?

     -Tu sais bien... De tes penchants sexuels...

     -Je ne sais pas vraiment... Ça n'a jamais été un secret pour personne...

     -Pourtant je ne le savais pas...

     -Je n'ai jamais voulu te le cacher... Tout s'est passé tellement vite que je n'ai pas trouvé ni l'occasion, ni le contexte pour te le dire.

     -J'ai été surpris que tout le monde soit au courant sauf moi. Même Géraldine le savait...

     

     Je ne disais rien. Allait-il encore m'en coller une ? J'avoue ne pas en avoir envie...

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Je suis désolé d'avoir réagit comme je l'ai fait... Je ne sais pas pourquoi ça m'a autant énervé. Mais nous sommes amis après tout, non ?

     

    Je ne savais pas quoi répondre. Que voulait-il entendre exactement ? Après tout, si on est ami, je ne devrais pas avoir peur de lui parler.

     

    -Je ne sais pas si on peut dire que nous sommes vraiment ami...

     

    Steve s'arrêta de jouer et vint s'asseoir à côté de moi.

     

    -Pourquoi remets-tu en question notre amitié ?

     -Je me suis mal exprimé, m'excusais-je. Nous n'avons pas la même notion du mot amitié.

    -Explique toi.

     -Tu débarques chez moi à toute heure, tu me vire de mon lit pour y coucher avec tes conquêtes, tu me réclames les clés de chez moi, tu y organises des fêtes surprises, tu...

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    Steve se mit à rire ce qui ne me plu pas beaucoup. Je me sentais vexé.

     

     -Je suis désolé aussi pour ça, mais je ne savais pas comment m'y prendre pour rester avec toi. Nous sommes dans la même classe depuis si longtemps ! Et je n'ai jamais pris la peine de te connaître. Je ne sais rien de toi alors je voulais te connaître un peu plus. Rentrer dans ta vie. Mais j'avoue que je m'y suis mal pris...

     

    Le voir rire et sourire me rendit heureux. Je me détendis et ris avec lui.

     

    -Tu ressemblais à un harceleur oui...

     -La tu exagère un peu... Vraiment ?

     

    On éclate de rire. Enfin nous nous comprenions et je réalisais qu'il avait aussi ses défauts ce qui le rendait encore plus attrayant.

     

    -On oublie tout et on recommence à zéro ?

     -Oui si tu veux... Murmurais-je

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Tu sais, si quelqu'un te fait du mal, tu peux m'en parler. On est ami et je ne laisserai personne s'en prendre à toi...

     

    J'étais tellement content qu'il ne soit pas en colère contre moi. Mais comment lui dire que son meilleur ami m'a violé et battu avant de me laisser en sang sur le sol en pleine nuit ? Non, vraiment, je ne pouvais rien lui dire.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

    -Ne t'en fais pas, il n'y a rien que je ne puisse gérer.

    -C'est ce garçon que tu as embrassé qui t'a fait ça ?

    -David ? Non pourquoi tu dis ça ?

    -Je ne sais pas mais il ne m'inspire aucune confiance. Je ne l'aime pas.

    -Pourquoi tu dis ça ?

    -Fais juste attention à toi, ok ?

     

    Nous passâmes toute la journée rien que tous les deux. Nous avons beaucoup parlé de nos vies. Je lui ai parlé de la mort de mes parents, de l’absence de ma sœur, de la maladie d'Aya et de ma faible constitution. Ma vie n'avait plus aucun secret pour lui sauf cette part de mon cœur qui battait pour lui. Je n'étais pas encore prêt à lui déclarer ma flamme. Si je pouvais être son ami, c'était le plus important. Il me demanda l'autorisation de venir me voir de temps en temps. J'acceptais avec plaisir.

     Les jours passèrent. Steve avait rompu avec la reine de l'école, Géraldine. Il voulait sa liberté et ne voulait plus la faire souffrir en la trompant avec tout le monde. D'ailleurs il s'était beaucoup calmé avec ça et ne ramenait plus de filles à la maison. Ses amis aussi ne venaient plus. Il était seul et on passait souvent des soirées à jouer à des jeux vidéos. Je n'avais pas rappelé David depuis un moment et je culpabilisais à propos de ça. L'épisode avec Pierre me semblait bien loin et je reprenais petit à petit confiance en moi.

     Ce soir là, j'étais tranquillement assis devant un film à la télé lorsque l'on sonna à la porte. Je couru ouvrir et fut immédiatement projeté contre le mur.

     

    Chapitre 4-Une nouvelle amitié

     

     -Je t'avais prévenu que si tu ne le laissais pas tranquille tu allais le payer...


    28 commentaires
  • Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    -Te revoilà enfin ! Murmura-t-il.

     

    Il avait son visage de vampire, les larmes coulaient de ses yeux. Il était tellement beau malgré ses traits de vampire. Il s'apprêtait à la tuer lorsque Abélia se décida à parler.

     

    -Finalement j'ai changé d'avis... Murmura-t-elle. Je veux vivre, vivre avec toi...

     -Il faut que tu meures pour la survie de notre race. Les humains sont des êtres faibles qui n'ont de cesse de nous embrouiller l'esprit...

     -C'est faux Zatana. Souviens-toi de ta mère... Elle t'aimait tellement qu'elle a donné sa vie pour te protéger. Cherche au fond de ton cœur et tu trouveras la réponse.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    Steve se mit à pleurer vraiment. Pas des larmes de regrets parce qu'il doit tuer, mais de vraies larmes de tristesses. Les souvenirs de sa mère refaisaient surface. Il se souvenait encore très bien des coups qu'elle recevait et à chaque fois elle gardait ce même sourire et elle lui chuchotait : je t'aime mon fils. Tu es ma fierté et je suis certaine que tu deviendras un grand homme ! Puis il l'a revu morte à ses pieds et se mit à hurler de douleur.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    Abélia le serra fort dans ses bras.

     

    -Je t'aime Zatana. Je suis certaine que tu es quelqu'un de bien. Vis avec moi parmi les humains et aide-moi à mettre fin au règne de terreur de ton père. Aide-moi à construire le monde que ta mère désirait tant.

     

    Pris au dépourvu et se sentant faible face à cette fille dont il était attiré plus que de raison, Zatana prit la fuite et disparut dans la nuit noire.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    Abélia se retrouva seule et se précipita vers Maxime. Il ne respirait plus... Elle se mit alors à pleurer jurant qu'il serait la dernière victime du Cry Killer... Plus personne n'allait mourir sous les crocs de l'homme qu'elle aimait...

     Suite à l'appel de la jeune fille, Hugo vint la chercher et porta Maxime jusque chez lui. Abélia avait demandé à garder le corps du jeune homme pour que son frère en fasse le deuil.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    -Il est mort en me protégeant, dit Abélia en pleurant. Je ne veux plus aucun autre mort. Et surtout, je ne veux plus vous mettre en danger. Mon père et mon frère vont venir me rejoindre et j'irai vivre avec eux.

     -Abi, non s'il te plaît, reste avec moi, supplia Océane.

     -Non, c'est beaucoup trop dangereux. Je ne sais pas comment vous l'expliquez, mais j'aime le Cry Killer et je tente de le mettre de mon côté. Puis, avec lui, je vais mettre fin au règne de terreur des vampires. Je ne vais pas vous expliquer mon plan, mais je vous promets que...

     -Ne parle pas comme si nous n'allions plus nous revoir, coupa Aurélie. J'ai fait une promesse à tes parents et je compte bien l'honorer.

     -Non bien sûr, nous allons continuer à nous voir, mais nous ne vivrons plus sous le même toit. Maintenant que tout le monde connaît la véritable identité de l'enfant de la prophétie, plus personne n'est à l’abri.

     

    Le plan de la jeune fille était simple. Elle devait rompre avec Thomas. Malgré tout l'amour qu'elle avait eu pour lui, elle ne pouvait plus rester avec lui. Elle avait trop d'affection pour le jeune homme pour lui mentir sur ses véritables sentiments. Mais elle va tout lui raconter, il a le droit de savoir. Il ne lui reste que quelques jours avant de devenir adulte alors dès qu'elle le pourra, elle se lancera dans la carrière scientifique afin de trouver un remède contre le vampirisme. Son but est de se rendre au manoir royal des vampires afin de libérer sa mère et de rendre humain le roi Ramanga avec l'aide du Cry Killer. Une fois humain, il pourra être arrêté et jugé pour tous ses crimes. Son destin est de régner sur les trois mondes : vampires, aliens et Humains. Mais elle n'en a aucune envie alors elle compte laisser son père régner sur les vampires et sa mère sur les aliens. Quant à elle, elle compte vivre heureuse et avoir beaucoup d'enfants avec Zatana...

     Une semaine était passée sans que la jeune fille ait de nouvelle de sa famille ou du Cry Killer. Elle évitait Thomas ne sachant pas trop comment rompre avec lui mais ce dernier n'était pas idiot et se doutait qu'il se passait quelque chose.

     Petit à petit alors qu’Abélia évitait le jeune roux, ce dernier commença à traîner de plus en plus avec Géraldine. Cette dernière était bien contente d'être enfin parvenue à mettre le grappin sur le garçon le plus demandé du lycée. Abélia était, elle aussi, contente, mais elle lui devait une explication. Profitant qu'il soit seul, la jeune fille alla le voir.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    -Thomas, je peux te parler ?

     -Ça fait trois mois maintenant que tu m'évites et refuses de me parler. J'ai tourné la page sur notre couple...

     -Je le sais bien, mais je te dois une explication. Tu ne le penses pas ?

     

    Thomas regarda Abélia. Aux battements de son cœur, il sut qu'il l'aimait encore, mais il ne se sentait plus à sa place à ses côtés. Le moins il en savait, le moins il s'inquiéterait.

     

    -Non tu ne me dois rien. Pour moi notre histoire est terminée. Chacun est libre de vivre sa vie comme il l'entend.

     -Tu es certain que cela te convient comme ça ? Je suis désolée de ne pas avoir eu le courage de te parler avant.

     

    Abélia regarda Thomas s'éloigner avec un pincement au cœur. Elle avait passé tant d'années à l'aimer, qu'il aura toujours une place spéciale dans son cœur. Mais elle avait choisi le meurtrier à l'homme parfait. Avait-elle fait le bon choix ? Elle n'avait plus aucune nouvelle du Cry Killer depuis qu'elle lui avait demandé de tout laisser tomber.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    Son frère David et son père Xev étaient arrivés. David fut anéanti par la mort de son meilleur ami et le pleura plusieurs jours avant de ramener sa dépouille à son père. Il y resta plusieurs jours pour lui offrir les funérailles d'un combattant protecteur. Il en était venu à en vouloir à sa petite sœur pour la perte de son meilleur ami. Il ne la connaissait pas mais il en était venu à la détester. Il est devenu roi par intérim de son monde, en attendant que sa sœur prenne la relève. Il venait de perdre son meilleur ami encore à cause d'elle. Il devait quitter Sixam pour protéger une sœur dont il n'a jamais voulu... Mais il y a Océane... La petite fille dont il se souvient et qu'il a toujours trouvé magnifique... Comment était-elle devenue ? Était-elle toujours aussi belle ? Il avait souvent pensé à elle depuis sa naissance.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    Les semaines qui suivirent, Abélia était retournée vivre avec son père et son frère dans la maison où elle était née. Océane passait tout son temps avec eux et avait même commencé une histoire avec David au plus grand plaisir d'Abélia. Entre le frère et la sœur, les choses allaient mieux même si David ne croyait pas en sa sœur. Après tout, c'était une humaine, non ? Que pourrait-elle faire face aux vampires ?

     

    Dans une semaine maintenant les jeunes gens allaient devenir de jeunes adultes. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer, avec ou sans Zatana... Abélia avait perdu espoir de rallier le vampire à sa cause. Cela faisait plusieurs années qu'il n'avait pas donné signe de vie mais la jeune fille était prête à tout pour sauver sa mère afin que son frère lui pardonne un jour. La jeune fille l'admirait beaucoup pour sa force et son dévouement. Elle se sentait étrangère à cette famille formidable.

     

    C'est le cœur plein d'espoir qu'elle s'endormit ce soir-là. Et pour la première fois depuis longtemps, elle retrouva Zatana. Mais ce n'était pas le lieu lugubre et sombre où elle avait l'habitude de le voir, mais un joli petit parc, celui où elle l'avait vu en vrai la première fois.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    -Tu m'as enfin retrouvé, dit-il en continuant de fixer l'horizon.

     -Tu m'as laissé pénétrer ton espace, dis-je en prenant place à ses côtés.

     

    Ils restèrent un moment, silencieux, n'osant pas se regarder où se parler. C'est finalement Zatana qui prit la parole.

     

    -Il va te falloir m'appeler Steve dorénavant. Je renie le nom de Zatana ou de Cry Killer...

     -Steve... Ça me plaît.

     -Je veux aussi devenir humain... Je sais que ton père était en train de chercher un remède contre son vampirisme...

     -Je veux aussi le trouver... Alors c'est moi qui vais continuer ses recherches.

     -Et une dernière chose...

     -Je t'écoute.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    Cette fois Abélia fixait le jeune homme. Son désir d'être dans ses bras était à portée de main. Encore une dernière chose et elle pourrait se blottir contre l'homme qu'elle aime...

     

    -Je ne veux jamais que tu me quittes... Il va falloir rester auprès de moi jusqu'à la fin des temps...

     -Je le veux aussi...

     

    Elle s'approcha pour l'embrasser mais il la repoussa.

     

    -Tu sais ce que ça veut dire ?

     -Je ne comprends pas où tu veux en venir... Je t'ai dit que je le voulais aussi...

     -Ça veut dire, reprit-il, que si je ne parviens pas à devenir humain, je vais devoir te transformer en vampire pour que tu ne me laisses jamais seul...

     

    Elle n'avait pas vu les choses sous cet angle. Il est pourtant vrai que les vampires sont immortels...

     

    -Unis jusqu'à la mort ou pour l'éternité... L'un ou l'autre tant que c'est avec toi...

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    C'est seulement à ce moment qu'il l'embrassa. Elle passa des heures avec lui.

     

    -Tu t'affaiblis... Tu devrais te réveiller...

     -Je ne veux pas... A mon réveil tu ne seras plus là et je ne pourrais pas le supporter.

    -Demain à la première heure, je viendrais rendre visite à ton père pour lui demander la permission de vivre toute ma vie à tes côtés pour te protéger et t'aimer...

     

    Ainsi rassurée, elle l'embrassa une dernière fois avant de le quitter. Elle ouvrit les yeux, allongée sur son lit, un sourire béat sur son visage. Elle l'avait enfin revu... Lui qui hante son esprit depuis si longtemps. Et elle l'avait convaincu ! Il acceptait enfin son aide.

     

    Fidèle à sa parole, Steve sonna à la porte peu avant que le soleil ne se lève.

    Elle avait prévenu son frère et son père de sa visite mais ils restaient tous les deux sur leurs gardes, prêt à lui sauter dessus à la moindre occasion. Attristée par cette atmosphère de méfiance, elle décida d'agir et de s'interposer. Elle embrassa alors Steve puis l’entraîna à sa suite dans le salon.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    -Je suis tellement heureuse que tu sois venus...

     -Tu as tué mon meilleur ami ! S'emporta David. Je ne pourrais jamais te le pardonner !

    -Je devais le tuer pour atteindre Abélia. Il ne m'aurait jamais laissé faire...

     -Nous ne sommes jamais obligés de tuer personne ! Et toi ? C'est le plus grand tueur de tous les temps et tu lui sautes dessus à la moindre occasion !

     -Il a changé ! Protesta Abélia. Il veut devenir humain et je compte bien l'y aider. Je ne vous demande pas l'autorisation, je n'en ai jamais eu besoin. C'est lui qui a tenu à vous parler. Je ferais ce que je juge nécessaire avec ou sans votre assentiment. Et c'est décidé, je pars de la maison et vais aller m'installer avec lui.

     -Ne fais pas ça, intervint son père. Restez tous les deux ici...

     -Non, vous m'êtes tous les deux plus étrangers que lui. Steve est prêt à m'aider alors que vous, vous n'avez pas confiance en moi.

     

    Chapitre 13-Les désirs de Zatana

     

    Abélia prit Steve par la main et sortit de la maison. A peine avait-il retrouvé sa fille que Xev devait déjà la perdre. Comme il regrettait la présence de sa femme... Elle aurait su quoi dire pour la retenir... Quand il repense à sa belle-mère Xyphira... Elle lui avait accordé sa confiance dès le début et lui avait même confié sa fille bien-aimée... La seule différence était que Zatana était le plus grand tueur que le monde ait connu...


    12 commentaires
  •  Chapitre 5-La vérité

     

    Je ne sais pas pourquoi Thomas m'évite mais tout semble rentrer dans l'ordre maintenant. On repart de zéro ? Mais qu'est qui me prend de demander une chose pareille ? Thomas... Avant il m'était complètement indifférent mais depuis quelques mois je n'ai de cesse de penser à lui, de vouloir être auprès de lui. J'ai essayé de l'oublier avec d'autres femmes, mais toujours mes pensées retournaient vers lui. Thomas a enfin accepté de me parler, mais il semble m'éviter de nouveau. Je ne sais pas pourquoi... Il fuit mon regard...

     

    Aujourd'hui, alors que j'arrivais seul, je vis Thomas marcher en direction de la cantine. Il s'engouffra dans la salle. Sans réfléchir, je le suivis et m'assis en face de lui.

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    -Je croyais que c'était réglé ?

     -De quoi tu parles ?

     -Je pensais avoir mis les choses aux claires et que nous étions de nouveaux amis.

    -Oui bien sûr, mais là je n'ai pas le temps de...

     -Arrêtes tes conneries. Tu viens d'arriver.

     -Oui mais il faut que je reparte...

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    Sans attendre davantage, il se leva et couru à toute vitesse soulevant aux passages les remontrances de la bibliothécaire. Je restais là, seul, pensif et déçu. Je décidais alors de rendre visite à Aya. S'il y a quelqu'un qui pourra m'aider à le comprendre c'est sa meilleure amie !

     Il ne me fallu pas beaucoup de temps pour arriver chez elle. J'en oubliais complètement mon entraînement de basket. De toute façon, je n'avais pas la tête à y penser.

     

    -Steve, que fais-tu chez moi ?

     -J'aimerais te parler de Thomas si c'est possible.

     

    Elle ouvrit un peu plus la porte et regarda tout autour l'air inquiet.

     

    -Il n'est pas avec toi ?

     

    Je ne voyais vraiment pas de quoi elle me parlait.

     

    -Mais de qui tu parles ?

     -Du connard qui te sers de meilleur ami.

     -Pierre ? Non mais je suis curieux de savoir pourquoi tu as une si piètre opinion de lui.

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    Aya attrapa ma main et me tira rapidement à l'intérieur avant de refermer la porte à double tour. Elle alla ensuite s'asseoir sur le canapé me dévisageant avec méfiance.

     

    -Tu peux te détendre, tu sais. Je suis là en ami.

     

    Elle n'a pas l'air ravie de ma présence. Pourtant, je ne lui ai rien fait... Je ne la connais même pas !

     -Tu l'as connu comment Thomas ? Je le connais depuis plusieurs années et je ne t'ai jamais vu...

     -On s'est connu à l'hôpital. Lui et moi avons la même maladie, mais la mienne est à un stade plus avancée.

     -Il est malade ? Je l'ignorais...

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    Et c'était vrai... D'accord, il était toujours dispensé de cours de sport ou de toute autre activité qui lui demandait beaucoup d'effort. Je ne le voyais jamais courir sauf pour échapper à ma présence...

     

    -Oui, nous ne pouvons pas faire d'effort au risque de voir notre cœur lâcher. La moindre goutte de sang perdu peut aussi nous être fatale. A mon stade, je ne peux plus sortir de chez moi sans prendre d’énormes précautions. Je ne peux pas rester longtemps debout ou me concentrer assez longtemps. Je n'en ai plus pour longtemps à vivre...

     

    Je suis sidéré par ses révélations. Jamais je n'aurais pensé qu'une telle maladie puisse exister et surtout que Thomas puisse l'avoir. Rien qu'à l'idée de le perdre, je sens mon cœur s'arrêter de battre...

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    -Et Thomas, il en est où ?

     -Il en est au début. Mais cela devient de plus en plus difficile pour lui surtout après ce qui lui est arrivé...

     -Comment ça ? Que lui est-il arrivé ?

     -Pour quelqu'un qui dit vouloir devenir son ami, je trouve que tu n'en connais pas beaucoup sur lui...

     

    Elle avait raison et j'en étais tout peiné. Mais comment faire pour connaître quelqu’un qui passe son temps à t’éviter ?

     

    -C'est en lien avec les hématomes qu'il a eu sur le visage ?

     -Pas seulement sur le visage mais sur tout le corps...

     -Tu sais ce qui lui est arrivé ?

     

    Elle hocha les épaules dans un signe d'assentiment mais n'avait pas l'air de vouloir m'en dire plus. Je me devais d'insister.

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    -Pourquoi personne ne veut me dire ce qui se passe ?

     -Tu ne t'en doutes même pas un peu ?

     -Mais non sinon je ferais tout pour l'aider !

     

    J'étais sincère, je voulais vraiment l'aider. Je tenais beaucoup à lui mais j'avais du mal à mettre mes sentiments aux clairs.

     

    -Je t'en prie, parles moi !

     -Très bien, mais Thomas va me tuer lorsqu’il va savoir que je t'en ai parlé et Pierre aussi...

     -Qu'est-ce que Pierre vient faire la dedans ?

     

    Mais pourquoi tout le monde me parle de lui ? J'ai encore cette impression que tout le monde sait quelque chose mais que personne ne veut me dire de quoi il s'agit. Cette fois je refuse d'être le dindon de la farce et ne vais pas laisser Aya tant qu'elle ne m'aura pas tout dit.

     

    -Pierre ne le saura pas, mais il va falloir tout me dire.

     

    Aya réfléchit un moment tout en me dévisageant. J'étais habitué à ce que l'on me regarde, mais pas de cette manière... Ça en devenait gênant.

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    -Pourquoi il m'évite tout le temps ? Pourquoi ne veut-il pas venir me voir ? Pourquoi n'est-il pas venu à mon rendez vous ?

     -Écoute, il y a des questions auxquelles seul Thomas peut répondre. Mais tu peux me croire quand je te dis qu'il avait l'intention de te rejoindre à ton rendez-vous. Seulement...

     -Seulement quoi ?

     -Seulement quelqu'un l'en a empêché et lui a fait subir les pires atrocités...

     

    Je ne comprenais pas ce qu'elle était entrain de me dire. Elle me parle de Pierre, de viol, de passage à tabac... Tout se mélange dans ma tête et j’avoue avoir beaucoup de mal à mettre de l'ordre dans tout ça.

     

    -Pourquoi Pierre aurait fait une chose pareille ?

     

    Chapitre 5-La vérité

      

    Pourquoi suis-je autant en colère ? Pourquoi ai-je envie de hurler et de courir prendre Thomas dans mes bras... Je dois savoir, j'ai besoin de savoir pourquoi mon cœur bat aussi fort à chaque fois que je pense à lui...

     

    -Moi je ne fais que te rapporter des faits. Mais si tu veux en savoir plus, vas le voir et force le à te répondre. Tu ne m'as pas l'air d'être un gars méchant. Mais ne fais rien qui puisse le blesser...

     

    Oui elle avait raison. Il fallait que j'en ai le cœur net. Je la remerciais et parti en courant vers la maison de Thomas. Par chance, j'avais encore la clés de chez lui. Il me l'avait donné quelques jours après que l'on ait décidé de tout recommencer à zéro. Cette fois, il n'aurait pas le choix : il allait devoir me donner toutes les réponses dont j'ai besoin.

    Arrivé devant chez lui, je ne pris même pas la peine de sonner. J'entrais sans prévenir et je fus soudain pris d'une rage extrême. Pierre était là et bloquait Thomas contre le mur tout en le menaçant. Je me sentais mal et ne pouvais supporter que quelqu'un s'en prenne ainsi à Thomas.

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    A mon tour je plaque Pierre contre le mur et le retiens de force.

     

    -Que crois-tu être entrain de faire ?

     -Attends Steve, ce n'est pas...

     -Toi la ferme ! Je sais ce que tu lui as fait ! Je vais te démolir si tu restes plus longtemps...

     -Steve, tu...

     -Dégage et ne t'approche plus jamais de lui !

     

    J'étais si furieux que j'avais beaucoup de mal à me contrôler. Pierre le compris et pris ses jambes à son cou. Je tremblais encore de fureur quand je m'approchais de Thomas. A son regard, je voyais bien que je lui faisais peur, pourtant, je serai bien incapable de lui faire le moindre mal... Je le plaque alors contre le mur.

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    -Maintenant, tu vas tout me dire.

     

    Mon Dieu ses yeux... Il a un regard si doux et si perçant. J'ai l'impression de me trouver nu à chaque fois qu'il le pose sur moi.. et sa bouche... Je peux ressentir les petites gouttes qui perlent sur ses lèvres et qui m'appellent … J'ai tellement envie de les embrasser... Mais qu'est-ce qui m'arrive ? Je ne suis plus maître de mes mouvements, je me sens défaillir... Alors que je vois sa bouche s'approcher de plus en plus près, Thomas se laisse tomber sur le sol. Je reste là, debout, sans vraiment comprendre ce qui vient de se passer. Mais qu'est-ce qui me prend ? Je me laisse tomber à ses côtés.

     

    Chapitre 5-La vérité

     

    -Es-tu amoureux de moi ?

     

    Je vois deux petites taches rouge s'emparer à une vitesse folle de ses joues. Qu'est-ce qu'il est mignon ! Je le vois cacher sa tête entre ses jambes. Je lui attrape le menton et l'oblige à me regarder.

     

    -Pourquoi Pierre t'a fait ça ?

     -Il... Il est aussi amoureux de toi et ne supporte pas l'idée que je me rapproche de toi...

     

    Mais qu'est-ce qu'il est beau ! Je dois me rendre à l'évidence, je suis amoureux... Même pour Géraldine, je n'ai jamais ressenti une chose aussi forte. J'ai de plus en plus de mal à me contenir. Il faut absolument que je sache... Je lui prends son visage dans mes mains et j'approche ma bouche... Quelle goût peut-il avoir ? Un goût de fraise comme Géraldine ? Je nage dans l'inconnu... Je sens son souffle sur mon visage, mon nez touche le sien et nos bouches sont à deux doigts de se dire bonjour...

     

    Chapitre 5-La vérité


    20 commentaires
  •  Abélia ne voulait pas fêter son passage à l'âge adulte avec les autres. Elle voulait être seule avec l'homme de sa vie et profiter au maximum de lui. Steve n'était pas contre, bien au contraire.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    -Tu es certaine que cela te convient de ne pas fêter ce jour avec ta famille ?

     -Oui, tout à fait. Aujourd'hui, je deviens une adulte et toi aussi. Cela me donne quelques idées, pas toi ?

     

    Le petit sourire de la jeune fille suffit au bonheur de Steve, mais il ne voulait pas le montrer... Il avait peur que son père parvienne à briser sa petite bulle de bonheur. Il a tout de suite été attiré par Abélia et en est immédiatement tombé amoureux. Il a ressenti pour elle ce qu'il n'avait jamais ressenti auparavant et rien qu'à l'idée de la perdre... Non, il ne doit même pas y penser... Il fera tout pour la protéger et personne ne pourra poser un doigt sur elle. Il est assez fort pour ça.

     

    -Dis, tu peux me promettre quelque chose ?

     

    Il la regarda dans les yeux. Ils étaient grands et marron, très profonds. Il les adoraient et il pouvait rester des heures durant à les fixer sans jamais sans lasser. Il secoua la tête dans un signe d'assentiment.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    -Tu peux me promettre de ne plus jamais tuer personne ?

     

    Il avait tendance à oublier qu'elle avait des pouvoirs, mais lire dans les pensées ? En fait, il ignorait complètement de quoi elle était capable...

     

    -Non, je ne peux pas te le promettre... Si quelqu'un s'en prend à toi, je ne répondrais plus de moi...

     

    Abélia se sentait flatter par tant d'amour, mais ne supportait pas l'idée d'être à l'origine d'une mort. Elle se devait d’insister.

     

    -Si, il faut que tu me le promettes. Il y a d'autres façons de me protéger. Si tu persistes dans cette voix, d'autres victimes innocentes comme Maxime, seront à déplorer...

     

    Steve s'en voulait beaucoup pour cette mort et versait encore des larmes pour la perte d'un valeureux guerrier. Il savait que la jeune fille avait raison.

     

    -Je vais essayer... Tant que tu resteras à mes côtés, tout me semblera possible...

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    Abélia embrassa le jeune homme et le laissa même glisser sa main sous son haut. Ses caresses se faisaient de plus en plus fébriles puis trouvèrent un rythme plus doux. Ses baisers recouvraient chaque partie du corps de la jeune fille qui se sentait brûler de désir. Bientôt leurs corps nus s’entrelacèrent dans un mélange de désir et de passion incontrôlé. Ils allèrent ensuite se coucher après être devenu de jeunes adultes.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

     

    Abélia se réveilla en pleine forme et heureuse. Elle allait à son premier jour de travail et, grâce aux recherches de son père, elle n'avait pas à tout reprendre du début.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    Steve, quant à lui, se sentait perdu. Il avait pris l'habitude de passer ses journées à tuer sous les ordres de son père... Il ne savait pas faire autre chose et tournait en rond dans la maison. Il décida alors de se trouver un travail. Le seul qu'il trouva était un métier d’élève agent de police dans la carrière détective. C'était bien loin de ce qu'il avait l'habitude de faire, mais savait qu'il allait faire plaisir à la femme qu'il aimait.

     Ainsi passa la semaine, chacun trop pris par leur métier pour passer du temps ensemble. Abélia manquait beaucoup à Steve. Le contraire était moins évident car la jeune fille était beaucoup trop prise par ses recherches pour penser à autres choses.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    Le vendredi soir, alors que la jeune fille lisait un livre, Steve l'enlaça.

     

    -A aucun moment tu ne m'avais dit que je devais vivre avec un fantôme... Se plaignit le jeune homme.

     -Je suis désolée Zatana, mais la réalisation du vaccin est plus compliqué que ce que j'avais prévu...

     -Tu veux bien arrêter un peu avec le travail et t'occuper de moi?

     

    Abélia délaissa son livre alors que Steve l'embrassait avec passion, l'une de ses mains se promenant le long de son dos et l'autre caressant sa poitrine tendue de désirs. Il savait comment faire plaisir à la jeune femme et en profitait souvent. Abélia ne pouvait résister longtemps à ses caresses et se laissait aller tout à son plaisir. Les deux amoureux ne prirent même pas la peine d'aller jusqu'à leur chambre et firent l'amour sur le canapé.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    Le lendemain, Steve avait prévu une surprise pour sa belle. Il l’entraîna aux falaises de Windenburg. Abélia adorait y aller avec Océane... Cette dernière lui manquait d'ailleurs beaucoup. Elle fut agréablement surprise de la voir, avec David, assis sur un banc.

     

    -Que faites vous là? S'exclama-t-elle. Ça fait plaisir de vous voir tous les deux.

     

    David n'avait toujours pas accepté la présence d'un tueur dans la vie de sa sœur et restait méfiant à son égard ce qui avait le don d'énerver Abélia.

     

    -Vous avez fini par sortir ensemble? Demanda-t-elle les voyant main dans la main.

    -Oui, rougit Océane. Il s'est déclaré il n'y a pas si longtemps...

     -Je suis contente pour vous. Steve et moi sommes aussi très heureux ensemble même si mon travail prend beaucoup de temps.

     

    Ils passèrent la journée entre amis à se baigner ou à discuter. Le temps passa tellement vite que la nuit les a surpris. Ils avaient fini la soirée au restaurant karaoké.

    Tous les week-ends, Steve prit l'habitude d'amener sa bien-aimée en promenade dans un endroit différent pour son plus grand bonheur. Abélia se sentait bien lors de ces sorties car elle retrouvait Steve et s'éloignait un peu de sa prise de tête au travail.

     

    Et puis un jour, elle rentra en courant et en appelant Steve à plein poumon.

     

    -Steve! Steve! Viens vite! J'ai trouvé ! Je l'ai trouvé !

     

    Inquiet Steve arriva à toute vitesse.

     

    -Que se passe-t-il ? Tu as trouvé qui ?

     -Pas qui, mais quoi ! Le vaccin contre le vampirisme.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    Abélia lui tendit une petite bouteille à l'aspect étrange. Tout en la regardant Steve fit la moue.

     

    -Cela ne m'a pas l'air très appétissant...

     -Ce n'est pas le but, s’empressa de répondre Abélia. L'essentiel c'est qu'elle marche !

     -Certes... Tu veux que je l'essaye ?

     

    Abélia voyait bien que le jeune homme ne s'était pas préparé à devenir humain, pas aussi vite. Mais si Abélia le lui demandait, il allait boire cette mixture... Mais la jeune fille avait d'autres projets.

     

    -Non, si ça marche, tu seras le dernier à la boire. J'ai encore besoin de ta force et de tes pouvoirs de vampires.

     -Alors comment vas-tu vérifier si elle fonctionne ?

     

    Abélia resta silencieuse un moment ne sachant pas trop comment tourner sa réponse. Elle savait le vampire prêt à tout pour elle, mais rechignait toujours à lui demander de telle chose. Elle finit par se décider.

     

    -J'aimerais que tu kidnappes un vampire...

     

    Steve la regarda étonné. Il était loin de se douter qu'elle allait lui demander une telle chose. Il accepta et partit à toute vitesse.

     

    Chapitre 14-A la poursuite de la mortalité

     

    Ce ne fut pas difficile pour lui de convaincre un vampire de le suivre. Il ramena un tout jeune vampire qui avait beaucoup d'admiration pour le Cry Killer. Il lui demanda de boire la potion sans lui dire pourquoi. Ayant toute confiance en son idole, il accepta sans sourciller. Les effets ne tardèrent pas à apparaître...


    9 commentaires
  • Chapitre 6-Incertitudes

     

    Je sens mon cœur s'emballer... Thomas n'oppose aucune résistance, pourtant je le sens tout tremblant... Non je ne peux pas faire ça, pas maintenant... Je ne dois pas profiter de sa vulnérabilité... Je finis par le serrer contre moi malgré mon corps qui me fait mal de désir.

     

    -Merci... Murmura-t-il si faiblement que j'ai du mal à l'entendre.

    -Je suis là pour toi mais tu dois le dénoncer à la police...

    -Mais c'est ton meilleur ami !

    -Tu crois vraiment qu'après avoir appris ce qu'il a fait, j'ai envie de le garder près de moi? Il m'a menti et t'a fait du mal... Je ne lui pardonnerai jamais !

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Je le sentis se serrer plus fort contre moi. Je suis tellement bien que je pourrais rester des heures dans cette position. Mais comment pourrais-je m’exhiber avec lui ? Il est impossible que tout le monde sache que je suis gay. Je vais devoir donner le change. Après tout pour vivre heureux, vivons caché ! Je posais alors mes yeux sur lui et ne pus m'empêcher de le trouver si beau...

     

    -Je t'aime...

    -Qu'est-ce que tu as dit ? Me demanda-t-il en me regardant.

     

    Mais qu'est-ce qui m'a pris de dire une chose pareille ? Non mais je ne vais pas bien moi. Il faut que je me ressaisisse.

     

    -Rien de spécial. Je vais me rafraîchir, je reviens...

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Je me dépêchais de m'éloigner de lui sans même écouter ce qu'il était entrain de me dire. Le moindre contact avec lui me rendait fou et me faisait perdre tous mes moyens. Je couru à la salle de bain et m’affalais contre la porte. J'ai chaud, si chaud ! Tout mon corps est en ébullition, de la tête au bout de mon sexe. Celui-ci me fait souffrir tant il est tendu sous le poids du désir. Mes vêtements deviennent un poids pour moi. Heureusement que je me suis isolé sinon je crois bien que je lui aurais sauté dessus... Vite je me déshabille et me retrouve bientôt en caleçon. Peu à peu mon corps s'apaise et le désir s'estompe. Mon sexe ayant retrouvé une taille normal, je commence à me rhabiller lorsque la porte s'ouvre.

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Thomas entre comme si de rien était. Mais que fait-il ? Je ne veux pas... Il rougit en me voyant dans cette tenue et ne me vit pas, moi aussi, rougir. Ce qui me paraissait naturel avant, ne l'était plus aujourd'hui. Moi qui avait enfin réussi à calmer mon corps, le voilà qui chauffait de nouveau. Mon sexe se remit en mouvement et je dus me retourner pour ne pas qu'il le remarque.

     

    -Désolé Steve, mais j'ai besoin de la salle de bain.

     

    Sans demander mon reste je file hors de la pièce. Mais que suis-je entrain de faire ? Tout me paraissait bien plus simple lorsque j’ignorais mes sentiments pour lui... Je baissais alors les yeux sur mon sexe qui ne voulait pas se détendre, bien au contraire. Il faut absolument que je fasse quelque chose pour assouvir mon désir. Allez, je me lance.

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    J'entrais dans la salle de bain alors que Thomas se prélassait dans la baignoire. Il ouvrit les yeux et me regarda étonné.

     

    -Qu'est-ce que tu fais...

     

    Rien. Pas un mot de pouvait sortir de ma bouche. Je restais planté là, contemplant son visage enfantin. Son corps, pas trop musclé, est lisse, presque imberbe. Je ne réussi pas à me retenir et j'enlevais mon caleçon. Plus rien n'existait pour moi à part Thomas. J'avais envie de lui, de rentrer en lui, mais était-ce raisonnable ?

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Mon corps réfléchis plus vite que ma tête et avant que je m'en rende compte, j'étais dans la baignoire, tenant l'objet de mes désirs dans mes bras...

     

    -Steve, je...

    -Je suis désolé Thomas, mais je ne peux pas aller plus loin... Après ce que tu viens de vivre, je n'ai pas le droit de te faire vivre ça, une nouvelle fois.

     

    Je me levais et me rhabillais. Ma soif de lui n'avait pas disparu malgré les caresses que l'on s'était données. Mon corps en réclamait plus et je devais partir avant d'aller plus loin.

     

    -Il faut que j'y aille.

     

    Je courus hors de la maison.

    *******

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Mais que se passe-t-il ? Je ne comprends plus rien. Steve est... il est si... J'étais allongé, la dans ma baignoire, mon corps en feu et mon désir à son maximum... Steve avait tout fait pour me mettre dans cet état, puis, s'est échappé lorsque les choses devenaient sérieuses. Il reste un mystère pour moi. Je sortis de la baignoire pour m'habiller lorsque je ne me sentis pas bien. Mon cœur s'emballa puis je m’évanouis...

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Lorsque je revins à moi, j'étais, de nouveau, allongé sur un lit d'hôpital. David se tenait à mes côtés, l'air penaud.

     

    -David ? Que fais-tu ici ?

    -Je suis venue te voir et je t'ai trouvé sans connaissance. Je t'ai amené ici.

    -Cela fait deux fois que tu me sauves la vie. Serais-tu mon ange gardien ?

     

    David rougit puis se leva. Il avait l'air grave et je le sentais gêné.

     

    -Je ne t'en veux pas pour la dernière fois. Tu peux te détendre.

    -Oh... Merci. Je suis désolé pour ça...

    -Pourquoi fais-tu cette tête ?

     

    J'insistais car malgré tout, David me plaisait beaucoup. Il avait l'air moins compliqué que Steve... Alors pourquoi pas tenter une histoire avec lui ? Cet incessant désir que je ressens dans tout mon corps allait peut être cesser ?

     

    -J'ai quelque chose à t'avouer...

    -Je t'écoute.

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    David respira profondément avant de venir s'asseoir à côté de moi. Il me prit la main avant de reprendre.

     

    -Notre rencontre n'est pas un hasard.... C'est Pierre qui a tout organisé.

    -Pierre ? Comment ça ???

    -Lui et moi on se connaît depuis longtemps. Quand il a vu que tu te rapprochais un peu trop de Steve, il a voulu t'en éloigner. Pour çà, il m'a demandé de te séduire, ce que j'ai fait.

    -Je ne te plaît donc pas ?

    -Si, beaucoup. Je crois même que je suis tombé amoureux de toi... C'est pour cette raison que je ne peux garder ça plus longtemps pour moi.

     

    Je réfléchis. Après tout peu importe la façon dont on s'est rencontré... L'essentiel c'est que l'on s'entende bien tous les deux. Je lui plaît et il me plaît... Avec Steve tout est flou... Il est hétéro et semble vouloir connaître le monde Gay mais ne semble pas être prêt à franchir le pas...

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    -Peu importe que ce soit un coup monté. L'essentiel c'est ce que l'on ressent maintenant.

    -Attends... Tu ne sais pas tout. Le fameux soir où Pierre t'a empêché de retrouver Steve... J'étais au courant... Enfin...

    -Quoi ? Tu savais ce qu'il voulait me faire ?

    -Non je ne savais pas qu'il allait te... enfin voilà. Il m'avait tout simplement dit qu'il voulait te faire peur pour que tu laisses Steve tranquille. Juste te titiller mais il n'est pas arrivé à se retenir. Je devais arriver au bon moment et te sauver pour que tu me vois comme ton sauveur et que tu me tombes dans les bras. Alors quand je t'ai vu dans cet état, j'ai tout de suite su qu'il était allé trop loin. Je m'en veux tellement...

     

    Non mais ce type est malade ! Comment osez faire une chose pareille... La jalousie n'excuse pas tout... Et David, quelle excuse il a ? L'ignorance à bon dos... Il s'approcha de moi pour m'embrasser mais je le repoussais aussitôt.

     

    -Je te remercie de m'avoir sauvé. Maintenant laisse moi, j'ai besoin de me reposer.

     

    Je lui tournais le dos. J'avais mal... Tout mon corps me faisait souffrir... Cela faisait quelques mois que je forçais et que je ne l'écoutais plus. A force de continuer, je risque de le regretter.

    Je dormais depuis un moment lorsque je sentis une présence à mes côtés. Je pensais immédiatement à David.

     

    -Je t'ai dit de me laisser tranquille...

    -Tu peux me le dire dix fois de plus que je ne le ferais pas.

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Cette voix... C'est ma chère amie Aya...

     

    -Je suis content que tu sois...

     

    Et là mes yeux se posa sur le garçon qui se tenait en retrait. Mon cœur ne fit qu'un bond.

     

    -Steve ?

    -Oui Aya m'a prévenu alors je suis venu aussi vite que possible. C'est... C'est de ma faute ?

    -Non, répliquais-je. Tu n'es pas le centre du monde.

     

    Steve ne répliqua rien. Il se contenta de rester en retrait. Aya me prit dans ses bras.

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    -Arrête de te surmener. Ton cœur ne va pas tenir. Et tu m'as promis de ne pas partir avant moi....

     

    Elle avait les larmes aux bords des yeux. Elle avait vraiment eu peur. C'est vrai qu'à trop présumer de mes forces je risque bien d'y laisser ma peau.

     

    -C'est encore lui ? Me demanda-t-elle avec insistance.

    -Non j'ai juste fait un malaise. Heureusement que David est venue me voir.

    -Encore lui ? Mais je croyais que tu ne voulais plus rien avoir à faire avec lui...

    -Je suis bien avec lui... Par deux fois il a été là pour moi. Il m'a avoué ses sentiments et m'a demandé pardon. C'est un type bien et je pense réellement avoir une liaison avec lui.

     

    Chapitre 6-Incertitudes

     

    Je sais que la jalousie est un bon moyen d'obtenir ce que je veux. Je ne sais pas si cela a marché, mais Steve serra les poings et sortit de la chambre sans une parole.

     

    -Qu’est ce que tu m'as fait à l'instant ? S'étonna Aya.

    -Il faut que je te raconte.

     

    Pendant une bonne heure je décrivis ma soirée d'hier. Aya passa de la colère à la frustration en passant pas la joie.

     

    -Il ne sait vraiment pas ce qu'il veut. Oui tu as raison, sers toi de David, comme il s'est servie de toi. Steve reviendra peut-être vers toi... Mais on va avoir besoin d'aide pour ça...

    -D'aide ? Mais de qui ?

    -Ha oui, j'ai oublié de te le dire... Il est arrivé...

    -Qui ça il ?

    -Alors petit Tommy, toujours aussi gamin !

     

    Petit Tommy ? Cette voix me glaça de peur. Non pas lui ! Elle n'a pas osé me faire ça ?


    32 commentaires